loader image

Apparu depuis plusieurs années sur certains de nos emballages alimentaires, le “Nutri-score” prend désormais de plus en plus de place.

On peut ainsi se demander quelle est sa signification, quelle est sa valeur ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il s’agit d’un logo apposé sur la face des packagings afin d’informer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle du produit. Mis en place depuis 2017, le Nutri-score possède une échelle de couleur du vert au rouge ainsi que des lettres pour indiquer la note nutrionnelle d’un produit. De nombreuses études européennes démontrent l’utilité santé de ce logo qui devient un véritable allié pour les consommateurs désireux de mieux consommer.

Comment la lettre et la couleur sont-elles attribuées à un aliment ?

Le calcul qui nous permet d’obtenir une notation par couleur et lettre se fait de la façon suivante :

Il s’agit d’un score obtenu prenant en compte pour 100 gr ou 100 mL de produit, la teneur :

  • _ en nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits, légumes, légumineuses, fruits à coques, huile de colza, de noix et d’olive),

  • _ et en nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sel).
  •  

Le Nutri-score est-il obligatoire ?

A ce jour, il n’est pour le moment pas obligatoire de faire figurer le nutri-score sur tous les emballages alimentaires. Néanmoins, de nombreuses discussions sont actuellement en cours pour rendre ce logo obligatoire d’ici la fin de l’année 2022. Plusieurs branches du secteur de l’alimentaire y sont opposées.

Quelles sont les limites du Nutri-score ?

Même si ce logo possède de nombreux avantages pour que le consommateur ait une meilleure visibilité sur les produits qu’il consomme, le Nutri-score connaît lui aussi des limites. En effet, la possibilité que celui-ci devienne obligatoire d’ici fin 2022 soulève plusieurs problèmes dans certaines catégories d’aliments. 

Certains aliments se retrouvent automatiquement lésés via l’utilisation du Nutri-score. La quasi intégralité des fromages sont par exemple classés entre D et E (soit les notes les plus basses). Les producteurs de fromage sont inquiets de voir les ventes diminuer à cause d’un nutri-score “effrayant”.

Il faut également savoir que le Nutri-score ne prend pas en compte dans ses calculs, les additifs, ce qui n’indique pas aux consommateurs que le produit a été transformé ou non.

 

 

N’étant pas obligatoire, de nombreux industriels refusent d’apposer le fameux logo sur leurs produits de peur de freiner la consommation. D’autres industriels apposent quant à eux le nutri-score quand celui-ci est bon dans un objectif commercial. Si le logo devient obligatoire, les marques vont être obligées de revoir l’ensemble des packaging, impliquant donc de nombreuses modifications.

Et, si le nutri-score devient obligatoire, cela va t-il réellement bousculer les ventes des produits mal classés ? Les sodas seront -ils détrônés dans quelques années par des boissons classées A ou B ?

Le nutri-score n’est pas le seul logo à être de plus en plus présent. En effet, tout comme les logos “Bio”, “Made In France”, “Sans Gluten », etc….On peut s’interroger sur les nouvelles contraintes graphiques auxquelles les entreprises doivent répondre. Et oui, des notations, un logo, des labels, etc. ajoutés à la nécessité d’avoir des emballages simples, design, impactant et compréhensifs de tous, devient un vrai casse-tête pour les marques.

L’avenir du nutri-score pourrait aussi évoluer notamment par le biais de nouvelles tendances de consommation telle que le Vrac.

Et vous, que pensez-vous du Nutri-Score ?

Crédit photo : Nutri-score

DES PETITES DOUCEURS QUI RAVIRONT LES PETITS ET LES GRANDS

 

Bonne Maman, est la marque qui propose à ses consommateurs le retour à l’enfance et qui leur permet de revivre les sensations les plus enfouies dans leur inconscient.À travers cette nouvelle belle collaboration, la marque nous a interrogé afin de l’accompagner pour pourvoir s’implanter au sein d’un nouveau rayon la confiserie et proposer des pâtes de fruits au goût unique et issus des meilleurs sélections de fruits.

 

Quoi de plus naturel le qu’une  recette de confiserie fruitée de qualité pour Bonne Maman ?

 

Retrouvez le cas complet dans notre rubrique Réalisation !

CONTEXTE

 

A l’occasion de la fête des mères 2019, Bonne Maman a souhaité reprendre la parole et créer un nouveau produit évènementiel pour cette belle occasion.

L’idée est de proposer une recette unique et éphémère de confiture spécialement inventée pour la fête de toutes les mamans. Elle est emballée dans un écrin qui vient sublimer ce beau présent qui pourra être conservé et réutilisé.

Dans ce cadre, SUB a été interrogé pour créer l’identité de la boite et de l’étiquette.

 

CHALLENGE

 

_Comment créer une offre exceptionnelle qui puisse être unique, à l’image de la créativité, de la gourmandise, du soin et de l’affection que met Bonne Maman dans cette confiture surprenante ?

 

NOTRE RÉPONSE

 

Un travail minutieux et délicat activé par tous les éléments du pack :

Travail sur un style illustratif propriétaire autour du printemps : les fruits et les fleurs dans un traité à l’aquarelle.

– Création d’une appellation unique qui invite au rêve, au moment volé.

– Création de codes plus travaillés et plus délicats. Un travail des matières et d’effets avec des embossages sur la boite afin de mettre en avant les détails mis par Bonne Maman dans ce bel écrin.

– La notion de cadeau est célébrée afin de pouvoir conserver un souvenir précieux de ce jour.

Bonne Maman et SUB c’est une belle histoire, retour sur notre réalisation pour la fête des mères 2018 !

LE CONTEXTE

 

Sur le marché très concurrentiel et en croissance du burger, la marque Charal forte de son expertise et de son savoir-faire sur la viande a installé 2 rendez-vous annuels avec ses consommateurs en proposant des nouvelles recettes inédites de burger.

De savoureux burgers aux recettes originales, pratiques et facile à réchauffer grâce à la Grillbox.

 

LE CHALLENGE

 

_Comment retranscrire l’univers de chaque nouvelle recette en respectant la ligne graphique tout en ayant une identité propre exprimant la thématique du produit ?

 

LA RÉPONSE DE SUB

 

_Capitaliser sur la marque et ses codes forts et identitaires, en conservant la structure transversale de la charte Snacking.

_ Rechercher un nom et créer une dénomination cohérente et explicite en lien avec l’univers de la recette.

_ Mettre en place une réponse graphique faisant voyager le consommateur à chaque nouvelle recette.

 

 
 
 

 

 

Retrouvez nos Réalisations dans notre cas Charal !

 

Afin de contrebalancer la tendance à la baisse des ventes de soupes au rayon ambiant perçues comme trop « industrielles », LIEBIG, leader de la soupe, propose une nouvelle gamme : des recettes à base de légumes sélectionnés 100 % français ! Le tout dans un format innovant : une bouteille plastique transparente, compacte et entièrement recyclable!

Pour redynamiser la catégorie, il fallait innover et trouver une vraie valeur ajoutée pour retenir les consommateurs actuels et en recruter de nouveaux et ainsi leur redonner confiance dans la soupe prête à l’emploi.

 

INTERVIEW

 

Franck Merveille, notre Directeur Général revient sur cette collaboration en vidéo !

Retrouvez notre cas dans notre rubrique Réalisation !

LE CONTEXTE

 

En tant qu’expert du végétal, Bonduelle s’engage à lancer toujours plus de produit issus de l’agriculture Biologique tout en favorisant l’origine France. Une offre Bio en 4ème gamme existe déjà sur le marché et à partir de ce début 2019, Bonduelle lance une offre large de références Bio 100% Français aux rayons légumes en conserves et légumes surgelés.

 

LE CHALLENGE

 

A travers une identité  et un concept packaging différenciant, comment rendre accessible et désirable les légumes bios pour tous au quotidien ?

 

LA RÉPONSE DE SUB

 

_ Capitaliser sur le point de différenciation de la marque :  100% bio français.

_Développer une structure transversale forte pour booster l’émergence en rayon et ramener de la naturalité pour rassurer le consommateur.

_ Apporter de la gourmandise grâce à  des visuels produits bruts

_Valoriser la gamme Bio des légumes surgelés à travers un packaging végétal contenant 45% de matière bio-sourcée issue de la canne à sucre.

Retrouvez notre cas dans notre rubrique Réalisation !

LE CALENDRIER DE L’AVENT BONNE MAMAN

 

Bonne Maman ravive à nouveau cette année, la magie et l’esprit de Noël en dévoilant en exclusivité la nouvelle édition de son Calendrier de l’Avent, au décor féerique d’un village sous la neige.

 

Il est constitué de 24 petites cases, pleines de belles attentions, promesses de douceur et de joie renouvelées jusqu’à ce que le Père Noël prenne le relais pour faire pétiller les yeux et les papilles des petits comme des grands enfants.

 

Pour en apprendre davantage concernant la réalisation du Calendrier de l’Avent Bonne Maman, retrouvez notre cas complet dans notre rubrique Réalisations !

Expert du coton, Demak’Up est le référent de sa catégorie. Reconnue pour son expertise, la marque a souhaité ajouter une touche émotionnelle à son univers en se positionnant sur le territoire du soin et de la beauté. C’est dans ce contexte et grâce à notre méthode de design participatif que nous avons repensé l’identité de la marque et de l’ensemble de ses packaging.

 

INTERVIEW

 

Sonia, notre Directrice de Création, revient sur cette collaboration en vidéo.

Pour découvrir le cas dans sa globalité on vous remet le lien ICI !

 

LE CONTEXTE

 

Jordans est un expert incontestable de la céréale sur le marché.

Forte d’un savoir-faire de plus de 150 ans, la marque a à cœur de s’inscrire dans une démarche durable, respectueuse des agriculteurs, de l’environnement dans lequel ils travaillent, et des procédés de fabrication employés.

 

LE CHALLENGE

 

_ Comment s’appuyer sur le packaging, pour soutenir et nourrir le discours de marque et ainsi, renforcer le lien de confiance avec ses consommateurs ?

 

LA RÉPONSE DE SUB

 

En nous appuyant sur notre méthodologie de création participative :

_ Création d’un parcours de lecture consommateur pour illustrer le cercle vertueux de fabrication des produits.

_ Utiliser le dos du packaging pour valoriser les éléments mis en avant sur le facing du packaging, notamment le seau  »sans » transversal à toutes les gammes.

_ Utiliser le ton de marque pour renforcer la proximité avec le consommateur.

_ Justement doser l’engagement pour préserver les items de naturalité et de gourmandise.

Afin de découvrir d’en savoir plus sur la marque on vous glisse un petit lien ICI