loader image

LE SNACKING, SOUVENT SYNONYME DE MALBOUFFE

 

Longtemps associé au fast food, le snacking est souvent synonyme de malbouffe, de graisse, de sucre et de grandes enseignes américaines… Une image peu engageante, bien loin des nouvelles tendances alimentaires autour du « Manger mieux »… Se pose alors la question de la pertinence et de la pérennité du snacking dans notre consommation de demain ?

 

Et bien rassurons-nous le snacking n’est pas mort, loin de là ! 9 français sur 10 le considère même comme la principale manière de s’alimenter hors domicile… L’occasion de s’interroger sur ce segment : à quoi ressemble-t-il aujourd’hui ? Comment s’est-il adapté à nos nouveaux modes de vies ? Des questions sur lesquelles l’agence SUB s’est interrogée et à partir desquelles, elle propose aujourd’hui un tour d’horizon du snacking, une catégorie en pleine évolution.

 

Finie la consommation insouciante, aujourd’hui 70% des consommateurs sont disposés à changer leur alimentation pour des produits plus responsables de type bio, labellisés, locaux, davantage rémunérateurs pour les producteurs… Un phénomène que l’on retrouve également sur la catégorie du snacking et qui a donné naissance à une nouvelle forme de consommation : le snack responsable. Plus qu’un acte d’achat, le snack responsable est un état d’esprit qui repose sur 3 grands piliers : moi, les autres et la planète.

 

 

LE SNACK RESPONSABLE, UNE DÉMARCHE HOLISTIQUE

 

En effet, lorsque je consomme responsable je décide de prendre soin de moi ; c’est-à-dire que je consomme des produits naturels, que je suis vigilant quant à la composition (additifs, éléments de synthèse), la provenance (traçabilité) et aussi que je valorise les bénéfices associés aux ingrédients. Par exemple, lorsque la blogueuse anglaise et ex-top modèle Ella Woodward crée sa marque, elle invente des recettes qui l’aideront à se soigner à l’aide de son alimentation (cf. Deliciously Ella).

 

Ensuite au-delà de prendre soin de soi, il s’agit de se préoccuper des autres, de participer au développement économique et social de son environnement. L’occasion de regarder de plus près le ou les engagements de la marque, de favoriser les circuits courts et l’économie locale, ou encore les labels internationaux comme Fairtrade. Un positionnement que connait bien la marque française Chez ce cher Serge qui défend des produits snacking « BONS, BIOS et LOCAUX ! », élaborés à partir de produits bruts naturels, goûtus et français.

 

Enfin, le snack responsable ne doit pas omettre la dimension écologique en protégeant l’environnement. Cela signifie privilégier les modes de culture et d’élevage propres, la biodiversité, mais aussi limiter les dégagements de gaz à effet de serre, le gaspillage ou encore le nombre de déchets…

Des valeurs et des bénéfices que les marques doivent valoriser en reprenant la parole et en les exprimant visiblement.

 

 

DE NOUVEAUX CHAMPS D’EXPLORATION CRÉATIVE

 

Mais comment montrer aujourd’hui que l’on est une marque de snacking responsable, à la fois naturelle, engagée, tout en parlant à sa cible ? Les codes du snacking ont eux aussi largement évolué délaissant les univers graphiques aux couleurs criardes et aux typographies démesurées pour de nouveaux territoires d’inspiration…

 

#1 GREEN FRESHNESS

 

« Une approche renouvelée de la naturalité, plus fraîche, plus vraie ! »

Un univers lumineux, en extérieur avec beaucoup de transparence, de couleurs fraiches et même de l’illustration pour représentation simple et moderne de la nature.

 

 

 

#2 SUPER CRAFT

 

« Toute la force et bienfaits de la nature brute, non transformée »

 

Un univers graphique qui réinterprète les matières brutes et le craft, pour sa dimension artisanale, en lui apportant un petit twist graphique contemporain.

 
#3 POP HEALTHY

 

« Une version joyeuse et légère de la naturalité, sans prise de tête ! »

 

Un univers graphique et coloré qui donne la pêche, sans être artificiel. Des couleurs vives, franches et gaies avec des représentations d’ingrédients discrètes, voire inexistantes…

 
#4 CHIC & GOOD

 

« Un lifestyle autour du bien être raffiné et tout en douceur… »

 

Un univers délicat qui met davantage en avant le côté healthy et équilibré des produits avec des codes et signes davantage inspirés par la cosmétique.

Décidé à prendre du recul pour mieux avancer, SUB propose cette année un peu de hauteur et partage son analyse des mutations de nos sociétés et de leurs conséquences sur notre environnement culturel et notre consommation à travers notamment des exemples de performances artistiques, mais aussi des illustrations design et packaging.

 

Une RE_VIEW qui repose donc sur une observation minutieuse de l’année écoulée et qui se décompose en 3 grands opus inspirants pour demain.

 

Au commencement, il y a l’année 2017. Que retenir de cette année agitée, polarisée, bouillonnante ? Le durcissement des relations internationales ? Les prouesses scientifiques de la mission Proxima ? Ou le soulèvement mondial et citoyen autour des droits des femmes ?

 

De toutes évidences, 2017 nous a fait vivre un état émotionnel intense, entre défiance globale et espoir de renouveau, et ouvre sur une nouvelle ère…

 

Bienvenue en 2018, l’effervescente !

 

Une année tout en construction qui s’articule autour de 3 postulats significatifs :

_la peur de l’autre, de l’inconnu

_une envie d’ailleurs, de virtualité

_un besoin de s’exprimer autrement, d’exister

 

Des constats de société que nous avons analysés, explorés, transformés avec une équipe pluridisciplinaire en 3 grandes tendances aspirationnelles pour demain : LAPIRES, VOLIA et U.

 

LAPIRES

 

Force est de constater que face à cette peur de l’autre, de l’inconnu, chacun est à la recherche de valeurs sûres, de repères tangibles. On constate d’ailleurs un repli sur la sphère privée, intime, comme à la recherche d’une forme de protection. On se construit alors son « Cosy Bunker », une bulle à la fois solide et douce, naturelle et sensorielle.

 

VOLIA

 

Face à cette insatisfaction du monde qui nous entoure, au rejet de l’existant, s’exprime une envie d’ailleurs. Un ailleurs différent, réel ou virtuel, un horizon qui permettrait de vivre de nouvelles expériences, sensations pour aller plus haut, vers l’au-delà. Un monde nouveau qui finalement n’est peut-être pas si loin.

 

 

U.

 

Il est temps de reprendre la parole, de s’engager, de collaborer, de remettre en cause les modèles traditionnels, de s’affranchir pour exister sans compromis, ensemble, au milieu des pairs, des autres. Construisons une nouvelle cohésion, où chacun exprime sa singularité et enrichie notre diversité. Osons.

 

En résumé … 

POURQUOI SUB ÉVOLUE ?

 

Aujourd’hui, les nouvelles technologies, la pression et la délégation du processus créatif conduisent les agences et les clients à travailler à distance, chacun de leur côté.

 

Or dans un monde toujours plus connecté, réfléchir et travailler seul n’est ni stimulant, ni pertinent.

 

Chez SUB, nous pensons que la création doit dépasser le cadre d’un brief et d’une présentation formelle pour réunir le client et l’agence dans une expérience de travail partagée.

 

Pour ce faire, nous avons développé depuis quelques années une méthodologie de création participative qui a déjà séduit plusieurs de nos clients (Liebig, Jordans, Bonne Maman, La Villageoise,…). Elle devient le pilier central de notre état d’esprit et de notre offre.

 

Ce nouveau positionnement nous a donc amené à revoir notre identité ainsi que notre site web et à nous doter d’une nouvelle signature : re_creative design expérience.

 

Tout cela pour continuer à délivrer à nos clients un design plus juste, plus pertinent, plus vite.

Précédent
Suivant

Au sein de l’agence, nous avons à coeur de penser que la création va au delà du cadre d’un brief et d’une présentation formelle pour réunir le client et l’agence dans une expérience de travail partagée.

 

Pour ce faire, nous avons développé depuis quelques années une méthodologie de création participative qui a déjà séduit plusieurs de nos clients.

 

C’est le cas du Groupe Castel : pour La Villageoise en cuisine, notre président Franck DEBU raconte le processus de travail mis en œuvre !